TAVI (Transcatheter Aortic Valve Implantation)

Le TAVI, une technique d’aujourd’hui et surtout de demain

Avec la première angioplastie coronaire réalisée par Andreas Gruentzig en 1977, le premier stent posé par Jacques Puel en 1986 et le premier stent actif en 2000 par De Souza, l’implantation de la première valve percutanée par le professeur Alain Cribier à Rouen en 2002 marque elle aussi un tournant dans la cardiologie interventionnelle: Nous signalons ici que le Docteur Laurent Sebagh faisait partie de l’équipe du professeur Cribier.

Aujourd’hui, les progrès dans ce domaine ont rendu possible ce qui a longtemps été considéré comme inenvisageable, l’implantation de valves cardiaques de façon non chirurgicale, par voie percutanée.

Cette technique est ainsi devenue le traitement de choix pour des patients symptomatiques, sélectionnés, jugés inopérables en raison de leurs comorbidités, et représente maintenant une alternative acceptable pour des patients opérables avec un risque chirurgical élevé. La sélection non seulement des patients, mais aussi de la voie d’abord transfémorale, transapicale, transaortique ou sous-clavière, nécessite une approche multidisciplinaire qui reste essentielle pour le succès de l’intervention. La voie transfémorale est la voie de prédilection. La décision sera toujours collégiale, faisant intervenir 4 médecins responsables : un cardiologue non-interventionnel, un cardiologue interventionnel, un chirurgien cardiaque et un anesthésiste. Un gériatre s’avèrera le complément idéal à cette approche pluridisciplinaire ; un chirurgien vasculaire pourra lui aussi apporter son expertise dans le choix de la voie d’abord et parer à toute complication vasculaire.